ENTRE GAIN ET ETHIQUE

De nombreuses marques internationales ont tenté de supprimer leur approvisionnement en textile et en main-d’œuvre de certaines régions du monde en raison des actes de génocide pris contre les populations et d’autres minorités ethniques. Les États-Unis ainsi que l’Union Européenne, le Royaume-Uni et le Canada ont récemment sanctionner certains responsables pour leur implication dans la persécution de minorités majoritairement musulmanes.

Au cours des deux dernières années H&M, GAP, Nike et la société japonaise Uniqlo ont publié des déclarations condamnant le travail forcé et ont pris leurs distances, avec certains pays du soleil levant. Nike, Adidas, New Balance et Burberry font actuellement l’objet d’un boycott sur les pays concerné et des dizaines de célébrités, acteurs et influenceurs ont annulé ou prévoient d’annuler les contrats publicitaires avec ces marques occidentales, sous la pression du gouvernement.

Malines ! Les entreprises de luxe françaises prennent soin d’équilibrer leurs intérêts commerciaux, et les sentiments des consommateurs dans leur pays. Certaines entreprises font déjà marche arrière et d’autres commencent à se rapprocher du parti corruptif, et ainsi éviter un boycott et regagner des marchés sur leurs concurrents ; un comble pour des hommes qui sont les plus riches de la planète. Le détaillant Japonais Muji a récemment commencé à annoncer volontairement qu’il utilise du coton provenant d’une région de l’empire du Milieu qui pause problème.

Mais, ces entreprises occidentales commencent à se plier aux exigences de Pékin pour sauver leurs ventes et ferment les yeux sur une situation critique pour les droits de l’homme. Ce phénomène pourrait forcer des fonds d’investissement à vendre leurs actifs, rendant ainsi les plus riches toujours plus riches, et mécaniquement faire baisser les prix des actions des entreprises. Les entreprises du luxe, qui font des affaires colossales en Chine, sont prises entre le gain et l’éthique, mais dans la mode l’éthique ne dérange personne.

Anonymode

Laisser un commentaire