VUITTON SHANGHAI CHINA

Louis Vuitton a présenté la Collection Femme Pre-Fall 2024 de Nicolas Ghesquière au Long Museum West Bund à Shanghai. Sun Yitian, une artiste basée à Pékin connue pour ses peintures d’animaux de bouées pour enfants a été présentée à Ghesquière et celui-ci a voulu faire une collaboration avec elle.

Notre couturier a préféré choisir pour sa collection des animaux de l’artiste chinoise qui comprenait un lapin rose, un canard jaune, un chien tacheté, un léopard, un cygne, une sorte de copie des Manga japonais. De toute façon, les Chinois ne sont pas à une copie de plus. Pour lire plus cliquer ici

MAZARIN ROYAUME DE NAPPES

Nous voilà donc au pied du BHV, et si Dionysos, lui-même, divinité des transgressions et de l’ivresse, nous a attirés dans ce lieu, c’est par sa proximité avec notre habitation que nous l’avons repéré. Une jeune fille, placée à l’entrée, ex-mannequin du café Glebovskoïe de Moscou, vous regarde du haut de ses talons « Loubou Catin », comme si nous étions deux déchets de la ville de Paris. Elle nous regarde de ces yeux toujours aussi terrifiants à Paris pour les personnes non logotypées « Vuitton » et avec ce sentiment « Pas pour vous « . Pourtant, tous les égouts sont dans la nature ! Pour lire plus cliquer ici

BALMAIN SÉCURITÉ PRÉVENTIVE

Balmain a choisi Matteo Sgarbossa, directeur général de Givenchy, comme prochain CEO. Matteo et sa vaste expérience dans l’industrie de la mode et des produits de luxe allant de Mango à Benetton font de lui certainement la personne idéale pour diriger Balmain. (A force de polémique ne risque-t-on pas d’exclure l’écriture incisive ?) Une nouvelle phase pour Balmain, et celui qui se prenait pour le DG, Monsieur « Dreadlocks « ; cet esprit facile qui œuvre déjà pour que cette nomination soit contestée dans la maison de l’homme de Saint-Jean-de-Maurienne, (je parle de la ville où est né Pierre Balmain pour les bimbos incultes). Pour lire plus cliquer ici

RICHE ET DÉPRIMÉ

La richesse est un objectif que beaucoup se donnent, et pourtant il est bien connu que l’argent ne fait pas le bonheur. Mais, nous cherchons inconsciemment à atteindre la plus haute classe sociale possible pour se sentir supérieur. D’autres, qui n’ont pas un égo démesuré, pensent que l’argent rend libre de faire ce qu’on l’on a envie. Toutefois, la richesse n’est qu’une illusion qui se cache derrière une réalité plus riche et surtout plus misérable. L’argent devient toujours source d’anxiété, il contamine les êtres peu à peu et ainsi divise toujours les familles. Pour lire plus cliquer ici

LA PASSION DES LÉGENDES

Comme bien des histoires de porschistes, la mienne commence dans l’enfance. Je voyais passer les Porsches 911 qui me faisaient rêver, et quand, plus tard, j’achetais ma Golf 16 V, je passais devant le magasin Porsche de Francfort et je regrettais souvent, un bref instant, d’avoir trois enfants. Ma passion Porsche est née d’une histoire de famille ; ma mère était amoureuse de la Targa de 1973 qui avait trouvé grâce à ses yeux. Je me suis toujours demandé pourquoi elle aimait cette voiture. Elle, vieille Auvergnate, qui ne lisait jamais un magazine sur l’automobile, était comme Georges Pompidou. Elle mourra en emportant son secret. Pour lire plus cliquer ici

LE PRINCE DU PYTHON MEURT

Roberto Cavalli, couturier de la jet set pendant des décennies grâce à ses peaux de python et ses imprim