VOYAGE AU BOUT DE LA RUINE

Niché dans l’une des forêts les plus remarquables de l’est du Canada, l’hôtel Sacacomie, avec ses paysages à couper le souffle, et son lac majestueux, mélangés avec une gastronomie aux accents du terroir et un Spa, participe à la magie opérante à votre arrivée. Vous voilà alors transformé en Jack London ou Nicolas Vanier.

Le soleil, à notre arrivée, blanchissait la terre comme un cœur de ténèbres lumineux, aurait dit un adepte du Taoïsme. Avec ses 160 km de sentiers et de randonnées pédestres qui rejoignent la tête de la vallée, là où les pentes noires des reliefs coulaient du ciel lissé par des millions d’hivers. La vallée s’ouvrait ainsi sur un paysage par strate comme dans les toiles tibétaines tendues aux murs des monastères, dans un monde encore plein de secrets.

Superbe bâtisse en bois, qui se fond dans le décor entre rondins majestueux et sourire du personnel, et le feu qui crépite dans la cheminée fait le reste. Balade en chiens de traîneaux, survol de la propriété en hydravion, virée en raquettes ou en motoneiges, chocolat chaud dans la yourte ou dégustation de truites fraîches cuites au feu de bois. Après toutes ces activités, et avant de vous offrir une veillée récupératrice au coin du feu, un massage s’impose.

Et, pendant que vous vous délecterez d’un massage aux pierres chaudes ou d’un soin effet Botox, vos enfants opteront pour un soin « gomme ballon » bercé par une douce ambiance olfactive de chewing-gum. Habillé de la tête aux pieds, par des vêtements grand froid, nous prenons le volant d’une motoneige Bombardier et découvrons les régions sauvages de la forêt mauricienne parée de son beau manteau blanc. Que vous choisissiez de partir quelques heures ou pour la journée complète, de jour ou de nuit, vous vivrez une expérience unique. Le jour se lève ce matin-là, allumant les pointes des montagnes, puis ruisselant sur les versants finissant par faire apparaitre la vallée glaciaire, immense avenue que la neige venait lisser et les troupeaux face à moi laissez des pointillés d’empreintes. J’ai pensé : voilà la Haute Couture du monde.

Anonymode

Laisser un commentaire