VUITTON BAGDAD CAFÉ

L’aphorisme, ce trublion, ce rastaquouère, et en voilà un autre le « LV Dream », un café pâtisserie dirigé par le « Pas Tisseur » de la couture de l’hôtel Cheval Blanc, qui ouvrira le 16 novembre ainsi qu’une boutique de souvenirs et de verroteries, au coin du Quai de la Mégisserie, (où l’on ne fabrique plus de gants Jonquet depuis longtemps) et de la rue du Pont Neuf. Revitalisation à coup de « Piot de Rien » depuis plus de vingt ans, un quartier qui a subi une transformation radicale, avec même la disparition du souterrain des Halles partant de Sébastopol qui débouchait au pied de La Samaritaine, une vraie bataille. Tunnel rebouché pour la tranquillité et le sommeil des riches clients qui maintenant squattent la place devant l’hôtel avec leur S.U.V de luxe.

Depuis que LVMH a inauguré, l’année dernière, ce grand magasin transformé en « Autel » du « bobo goût », on trouve tout et n’importe quoi. Mais, chacun se demandait qu’allait devenir l’angle opposé au Cheval Blanc. Et bien les supra riches viendront pour la première fois de leur vie dans un ancien Conforama, croquignolet non ! Une expérience unique pour eux !

Lieu-dit « cash machine » où vous ne trouverez ni machine à laver ni téléviseur, mais pourtant ouvert sept jours sur sept, et il y aura des expositions à la gloire de Louis Vuitton et « con sort » pour une plongée en eau profonde dans les partenariats de la marque avec des artistes, des architectes et des designers. Jeff Koons, Murakami et Yayoi Kusama, la « Louvre-étatisation » de la marque Vuitton est en marche. Pas mal pour un petit indigent monté à Paris en sabots, mais cela c’est une autre histoire, prochainement dans Canal Luxe.

FM

Laisser un commentaire