BALMAIN LE CHANT DU CHICHE

L’incertitude nous charme, et dans la brume, tout devient merveilleux au stade Étienne Jean Bouin (J. Bouin coureur de fond), nous avons alors touché le fond. Rousteing prêche pour « Les Dieux du stade », avec une collection destinée aux catins de supermarché. Mais, à quoi bon remettre à demain ce que l’on peut faire à deux pieds ! Entassés les uns contre les autres à pétaouchnock, avec les payants ceux qui ne connaissent rien à la couture, qui ont un avis sur tout et surtout un avis. Nous sommes bien contraints de reconnaître, que le « coutumier » de la maison « Bastaing », grand baltringue devant l’auto-sexuel, cherche à se faire appeler couturier, sans jamais y arriver pas.

Un peu de Renaissance « Il file un mauvais coton le coutumier ». Jamais rien n’est sortie de génial chez lui, seulement une mode fade pour l’insoutenable légèreté de son être. Voici une âme douloureuse ou désespérée, qui quand, il est seul avec lui-même, devant sa page blanche, se regarde en se frappant le front et en entendant sa tête qui tinte le fêlé, il regarde son portable. Et quand il se frappe la poitrine pour attirer la genèse, cela sonne creux.

Alors, son cauchemar de tripoter la couture le fatigue et l’écrase comme tous les jeunes de maintenant. Le dégoût du travail le prend et la peur vient le posséder par les douleurs de son enfance, pour nous jouer le « Wonder Boy » un X pour un demi Y, mais surtout pour feindre la pudeur, qui sonne faux comme sa « coulure ».

La perspective, que l’horreur reste pour l’éternité sur le matelas moelleux des Qataris me saisit tout à coup : une vision apocalyptique de la mode de demain ! L’horreur serait-elle finalement humaine ? Les rédacteurs de mode frigorifiés sont tous partis avant l’arrivée de Cher (la chanteuse de 76 ans) ; la seule qui veut bien venir à son show maintenant. Elles repartent les fesses humides et pour certaines attachées de peste, c’était bien la première fois ! Il n’y avait finalement que les écureuils qui eux étaient investis dans ce show. Normal, ils adorent les glands.

FM

Laisser un commentaire