L’EXEMPLARITÉ CARBONE DU LUXE

Après Elon Musk, les internautes peuvent suivre désormais les trajets de l’avion personnel du prince du luxe, et depuis plusieurs jours, un site internet met en avant les déplacements extrêmement polluants, et parfois, même inutile du Seigneur, président de « Mouette and Psy ».

En effet, le compte révèle notamment des émissions de CO2 impressionnantes, car le mois dernier le jet privé a dépensé 176 tonnes de CO2, à savoir 17 ans de consommation pour un français moyen. Le PDG du groupe possède un jet privé « Bombardier Global Express » d’une valeur estimée à 48M€, sans les options. Alliant performance et confort, cet avion d’affaires est considéré comme l’un des jets privés les plus performants au monde. Il dispose d’une autonomie de 13 000 km, lui permettant d’assurer des vols internationaux pour rejoindre son île paradisiaque de 54 hectares dans l’archipel des Bahamas.

On observe qu’avec cet avion, les trajets de courtes durées inutiles et récurrents, comme par exemple la traversée de Londres effectuée en mai dernier d’une durée de seulement 10 minutes a émis plus de 200 kilos de CO2. Toujours très intéressant que les groupes de ces Empereurs, qui nous vendent l’écologie à haute dose, ne l’appliquent pas à eux-mêmes.

Il est vrai que pour descendre à St-Tropez dans les Mas, le TGV n’est pas pratique : deux heures jusqu’à Avignon et 1 heure 30 ensuite pour rejoindre la villa. En avion privé, il suffit d’une heure pour sortir de Paris pour rejoindre Toussu-le-Noble, puis une heure de vol pour se poser à Toulon, et ensuite, 20 minutes d’hélicoptère pour rejoindre la villa. Au total, presque le même timing que le TGV !!!! Mais le train voudrait que le Seigneur se mélange avec la plèbe, une gageure pour le prince et sa descendance : pas assez luxueux pour leurs valises Rimowa.

F

Laisser un commentaire