LA DEFERLANTE DES BIMBOS DU TEXAS

Le designer Brandon Maxwell est connu pour ses robes de « wall of fame » un « Maxwell nommé désir » pour les plus de 50 ans. C’est lui, l’habilleur de la robe rose transformable de Lady Gaga lors du Gala du Met. Le Texan livre un vestiaire type seventies, coloré et glamour que n’aurait pas renié Farrah Fawcett et Victoria Principal dans Dallas. Toute en jambes, ces femmes s’avancent moulée dans un jean taille haute, chemises ouvertes, parées de faux diamants. Elle porte son blazer avec manches retroussées, son sac balancé sur l’épaule comme un baluchon de matelot, elle pompe le mousse la vilaine !

Né en 1984, Brandon est né à Longview, Texas. Sa grand-mère travaillait dans une boutique et en grandissant, Maxwell confectionnait des tenues et photographiait ses amies qui les portaient, histoire piquée par JPG pour la circonstance. En 2002, il déménage à New York pour étudier la peinture au Marymount Manhattan College avant de retourner à l’université St. Edward’s à Austin, « vraiment mini cette ville ». Maxwell a obtenu une licence en photo et communication, et après avoir obtenu son diplôme, Maxwell est retourné à New York pour commencer à travailler dans la mode.

La déferlante des Bimbos du Texas arrivant comme un Tsunami, il a vu arriver les femmes les plus influentes du monde, et prend conscience qu’elles auront à terme plus d’influence que les marques elles-mêmes. Un monde de « femelles » « J’Adiore » qui aujourd’hui se fait plus chic et plus européen que jamais. Il faut toujours atteindre les excès pour finalement reprendre le cour normal de la vraie vie, et croyez-moi à terme les Bimbos disparaîtront au profit de « bio-robots », merci Bernard.

F

Laisser un commentaire