PRADA HOMME 2022

Miuccia Prada et Raf Simons redéfinissent des nouvelles frontières ; le féminin l’emportant sur le masculin. Ces deux designers qui intellectualisent la mode veulent faire croire qu’ils ont trouvé une réponse en ces temps agités : la simplicité, la joie et la touche humaine, mais, en ce qui concerne la couture, c’est déjà moins brilliant.

Ils passent d’une collection précédente qui était sur la technicité et les machines, qui reflètent non pas l’humain, ni le réel, mais une  expression plus directe de la couture industrie d’aujourd’hui. La grenouillère, pièce maîtresse de la saison, est présentée avec des poignets retroussés et déclinée en plusieurs variantes, allant des modèles unis aux modèles imprimés, dont certains à rayures verticales irrégulières. La grenouille n’ayant rien à voir avec la mode française

L’ambiance estivale de la collection a été amplifiée par la vidéo, qui associe le concept d’artefacts humains et de nature. Un tunnel rouge installé dans un entrepôt de la Fondation Prada à Milan est devenu un portail vers l’environnement naturel, menant aux plages de sable et aux eaux cristallines de la Sardaigne mieux que le tunnel sous la « Manche ». Après le pont de Vuitton, voici le tunnel de Prada, espérons bientôt l’autoroute du désir.

Anonymode

Laisser un commentaire