FENDI MADE IN LUXURY

Dans un spectacle hypnotique, il était difficile de détacher son regard, tant il est plein de clameurs et d’agitations, nous sommes encore sur l’onde de la fureur à l’italienne où le luxe apparait dans toute sa splendeur. Des manteaux en cuir peints à la main et aux finitions antiques, des vestes en peau lainée, des sacs en cachemire tissés à la main et des couvertures zippées remplies de cachemire. Des bottes en crocodile à talons cubains font que si votre budget est inférieur à cinq chiffres, vous n’avez aucune chance de vous habiller en Fendi.

La collection était enveloppante à la « cocoon », avec des proportions généreuses et de multiples couches de tissus des plus fins et précieux. Les jeunes mannequins sveltes de Fendi semblaient parfois submergés par leurs longues superposition de tissus luxueux. Après tout, quand viendra l’heure sublime et fatale pour certains en plein déchaînement des aveugles de la couture sans limite sous ces flots, l’admirable rage brutale du beau apparaitra, dans un tourbillon violant, que seules les bimbos, avec cet esprit peu meublé, seront englouties par leur ignorance.

FM

Laisser un commentaire