C’EST L’INTENTION QUI COMPTE

Une écharpe en cachemire pour vous faire écharper à 160 euros par la maison Jacquemus : un logo plus gros que de raison, le créateur a fait preuve d’une grande créativité en inventant l’écharpe en fibre animale, provenant du sous-poil long et soyeux des chèvres du cachemire. Jacquemus fait l’âne.

Ensuite, vous avez un sac cabas Tote que vous pouvez trouver en plastique dans tous les supermarchés, mais celui-ci est de chez Dior pour la somme de 3000 euros. La tapisserie de toile de jouy de votre grand-mère en sac ; les bimbos en raffolent à son appellation, pensant que toile de jouy était une promesse, ainsi vous pourrez parader comme les mamies de la rue des Martyrs, marché tout à fait approprié pour ce prix.

Il y a aussi le bracelet « Juste un Clou », pour les bricoleuses, à vous rendre marteau. Un cadeau pour mon ex-femme que je peux crucifier ou la mettre au clou, c’est selon ! En or rose pour un prix de 7 350 euros, je vous conseille d’aller chez Leroy Merlin et d’acheter un clou à 3 euros, le faire plaquer or et, pour 100 euros vous aurez un super bracelet. Vous pourrez ainsi faire tapisserie chez Saint « Mac Clou » .

Au premier regard, c’est un entrelacement harmonieux et complexe, une composition savamment orchestrée de cuir et de métal d’un dessin de foulard Hermès pour la modique somme de 180 euros. En fait, c’est un mouchoir de poche « made in chinoiserie ». Les Bitumeuses et Sulfateuses du « faux bourg » vont pouvoir venir aux “sots d’air mèches” fournisseur des attelages de Lady Chatterley, ayant un certain plaisir aristocratique pour les clubs échangistes, car là où il y a de la « chaîne il n’y a pas de plaisir » un « Mâle » nécessaire.

Enfin, fabriqué en Allemagne, en polycarbonate rainuré ultraléger et résistant aux chocs, le sac bandoulière RIMOWA, une boîte d’allumettes pour 980 euros que j’ai acheté 6 euros en Chine, et qui coûte 1 130 euros en aluminium dans les boutiques de la marque. Largement assez grande pour transporter le string des boulonneuses habitants Dubaï qui continuent à se poser la question : « Pourquoi leur valise qui déborde comme un pan bagnat de thon-crudités au départ ne peut se fermer à leur retour ! Un problème pour les philistins de la mode. Voilà de quoi faire des économies, coucher sur la paille dans l’oeil de son voisin, et se réchauffer avec la poutre qu’on a dans le sein. Joyeux Noël.

Anonymode

Laisser un commentaire