DES IMBÉCILES QUI APPRENNENT UN MOT

Le mot résilience utilisé à toutes les sauces par de faux intellectuels, que signifie-t-il exactement ? Le concept de résilience renvoie à la capacité qu’ont certains enfants à triompher des différents traumatismes qu’ils ont subis : deuil précoce, abandon, maltraitance, violence sexuelle, guerre…

Au départ, le mot « résilience » est un concept physique. Il désigne l’aptitude d’un corps à résister à un choc. Le succès de cette notion de résilience tient à son message d’espoir. Le malheur n’est pas une destinée, rien n’est irrémédiablement inscrit. Les résilients le prouvent : on peut toujours s’en sortir !

Les études montrent ainsi que dans le fracas de l’existence, l’enfant met en place des moyens de défense internes tels le clivage, quand le moi se divise en une partie socialement acceptée et une autre, plus secrète. Le déni permet de ne pas voir une réalité dangereuse ou de banaliser une blessure douloureuse. Les autres mécanismes de défense sont la rêverie, l’intellectualisation, l’abstraction et enfin l’humour. Ces blessés de l’âme ont transformé leur souffrance en une rage de vivre. Alors, maintenant, cessez de mettre ce mot à toutes les sauces car la plupart ne le comprend, pas n’ayant aucun traumatisme.

Anonymode

Laisser un commentaire