BALENCIAGA BARGE SIMPSON

Le défilé Balenciaga a brouillé les frontières entre la mode et le divertissement. Il a fait fondre l’image glaciale et impassible de la marque Balenciaga et a consolidé la position de Demna Gvasalia (appelé aussi dans le doute « absinthe » toi) comme l’un des créateurs les plus originaux et imprévisibles de l’industrie de la Mode. Mais, comme Anonymode, il se moque des aficionados et des pique-assiettes en manque de notoriété, ces gens de l’Académie du commun des immortels.

Le Théâtre du Châtelet, transformé pour la circonstance en palais des festivals, avec des photographes hurlants, et des invités en quête d’un petit moment de célébrité, pour une cérémonie qui ressemblait aux Oscars mais malheureusement qu’une pâle imitation. Un écran géant diffusait les convives se pâmant sur le tapis rouge, et nous avons pu apprécier la tenue de nos dirigeants tellement représentatifs de la mode Française!

Et, au moment où Cardi B est arrivée, le visage, en partie masqué par un chapeau « Philip Treacy », en forme de cloche, sorti du défilé Balenciaga et un trench-coat imprimé d’un collage de magazines people qui faisait plus caddie de supermarché que Cardi B, arrivant avec son concubin, qui n’est pas obligatoirement un abruti de nationalité cubaine.

Sur l’écran, les nuages projetés se dissipent pour révéler la maison des Simpsons, et le public, à cet instant, hurle de plaisir, où quand un designer se moque des gens de la mode ! Cela n’était certainement pas la tasse de thé de Mme Wintour brocardée pour la circonstance, elle qui n’a ni Dieu ni maître, même nageur ! Gvasalia a été le dernier à apparaître sur le tapis rouge, reprenant son look du Met Gala, à savoir un sweat à capuche noir, des gants et un masque, en faisant un doigt d’honneur aux paparazzi qui en redemandaient, un must de distinction à la Française, et surtout un geste qui en dit long sur la substantifique moelle de cette soirée. Je suis rentré à la maison ensuite à pied, un peu « d’Eire », ça fait toujours du Dublin.

Anonymode

Laisser un commentaire