RICHEMONT ACHÈTE DELVAUX

Richemont fait l’acquisition de Delvaux, ainsi Philippe Fortunato, « un nom prédestiné » et directeur général des maisons de mode et des accessoires chez Richemont, a salué l’héritage de Delvaux, son savoir-faire et ses capacités de fabrication exceptionnelles. Les riches archives de la maison et son élan créatif au cours des dix dernières années constituent une base solide pour développer la société à long terme, renforçant ainsi la présence de Richemont au sommet de la maroquinerie mondiale, mettant ainsi une dague dans le flan du Seigneur des Arnault, et cela n’est pas une histoire belge.

Fondée en 1829, Delvaux est considérée comme la plus ancienne maison de maroquinerie de luxe au monde, la première à déposer un brevet pour les sacs à main en cuir en 1908, et la marque sera l’une des premières entreprises de luxe à introduire la saisonnalité dans ses collections dans les années 1930. Fournisseur officiel de la cour royale de Belgique depuis 1883, elle peut se targuer de posséder les archives de plus de 3 000 modèles, tous brevetés.

La marque s’est implantée en Chine, en Corée du Sud et au Japon, et a ouvert des magasins phares sur la Cinquième Avenue de New York, Bond Street à Londres et au Palazzo Reina à Milan, ainsi qu’un pop-up rue Saint-Honoré à Paris, avec des plans pour un magasin permanent. La proportion des ventes réalisées en dehors de la Belgique est passée de 3 % à environ 85 %, tandis que le réseau de magasins est passé de 10 à 50.

À la mi-juin, le groupe côté à la Bourse de Hong Kong a indiqué que son passif dépassait son actif de 899 millions de dollars, une affaire soufflée au géant du luxe, et pourtant il habite de temps à autre le pays de la Brabançonne !

Anonymode

Laisser un commentaire