PETITE TORTUE DE BRONZE

Le cours la Reine est une ancienne promenade, qui était autrefois réservée à la reine Marie de Médicis et à ses courtisans, surplombant le chemin de Versailles et longeant la Seine. Cette voie a été ouverte à la révolution. Aujourd’hui, elle a bien changé et on peut croiser les façades du Grand et du Petit Palais mais surtout, le majestueux Pont Alexandre III ; épicentre grandiose de l’Exposition universelle de 1900, symbole éclatant de la splendeur française de la Belle Époque.

Je suis nostalgique d’avoir couru pendant la pandémie tous les matins sur cette promenade, expurgée de tous ses détritus, qui font leur réapparition maintenant car les humains de contrefaçon addictes aux soirées post-Covid se transforment de nouveau en buveurs invétérés et soiffards de tous les alcools qui sont supposés leur faire oublier leur inculture.

Pour remonter le niveau, je vais donc vous raconter une anecdote culturelle. En effet, pour remercier la France de l’aide apportée à l’Indépendance Américaine, une souscription fut ouverte dans les écoles des États-Unis afin d’offrir à Paris une statue en bronze du Général Lafayette. Le sculpteur désigné fut Paul Barlett et le monument devait être prêt pour l’Exposition de 1900. Mais le sculpteur, pris par le temps, ne put envoyer d’abord qu’une maquette en plâtre…

Et les années passèrent… Finalement, la statue ne fut inaugurée qu’en 1908 ! Et vous pouvez apercevoir au pied d’un des sabots du cheval monté par Lafayette une petite tortue de bronze ; clin d’œil du sculpteur à sa propre lenteur.

Anonymode

Laisser un commentaire