LA FUREUR DU DRAGON

L’alliance sans précédent de Fosun en Chine avec Baozun électronique est signe d’une consolidation accrue du secteur du luxe, accélérée par la pandémie. Les concurrents traditionnels s’allient désormais pour protéger leurs intérêts communs. En novembre dernier, Farfetch a conclu un accord de partenariat important avec Alibaba et la Compagnie Financière Richemont. La famille Pinault, dirigeant de Kering, investit également des fonds dans la nouvelle entreprise de vente au détail de produits de luxe qui ciblent le marché chinois du luxe en ligne.

Après l’acquisition de Tiffany, LVMH (Moët Hennessy Louis Vuitton) a récemment augmenté sa participation dans Tod’s à hauteur de 10 % et, selon plusieurs sources, le fonds de capital-investissement L Catterton, qui appartient en partie à Bernard Arnault, a exprimé son intérêt pour une prise de participation dans la marque italienne familiale Etro.

Les Chinois ont l’intention d’empêcher « le Seigneur des Arnault » d’être l’empereur du luxe, et l’empire du milieu s’organise pour être les maîtres du monde. Mais cela n’arrivera pas car les Etats-Unis reprennent le dessus avec Joe Biden, et avec la présidente de l’Union Européenne Von der Leyen et leurs partenaires, ils comptent bien remporter cette guerre économique qui s’approche à grand pas. Blocage des antennes huawei pour éviter l’espionnage industriel. Les Britanniques, quant à eux, sortie de l’Union Européenne, s’y mettent également, et ont bien compris, que les accords ICE du train allemand à grande vitesse avaient pour seul but d’absorber leur technologie et de sortir un train concurrent quelque temps plus tard. C’est fini !

L’Europe met en place, pour sa ré-industrialisation, une kyrielles d’aides sans précédent pour soutenir les entreprises et leur passage à l’automatisation afin de pouvoir contrer cette concurrence Chinoise. Et, les politiques d’informations sur les produits locaux et les campagnes achetées « Français » commencent à porter leurs fruits.

Anonymode

Laisser un commentaire