UN VRAI SOVIET EPONGE

Quelles sont les motivations d’acquisition d’une petite entreprise par un grand groupe de Luxe ? Tout d’abord, les grandes entreprises ne sont généralement pas performantes pour démarrer une nouvelle activité. En outre, elles manquent souvent de passion et d’esprit d’entreprise car les employés sont plus des fonctionnaires qu’autre chose.

Plus encore, les grandes entreprises ne sont pas performantes en matière d’innovation et de conception de produits ou services innovants. Mais aussi, les petites peuvent venir prendre la place des grands ; l’exemple le plus flagrant est Yahoo contre Google. Alors, les chefs d’entreprise, pour se prémunir d’une concurrence qui pourrait les tuer, les achètent à coup de milliards, comme a fait Citizen Zouc avec Instagram.

La réussite d’une entreprise nouvelle n’est pas mesurée par la rentabilité immédiate. Elle est mesurée par la façon dont elle identifie un problème sur le marché et qu’elle y apporte une solution… Dans une entreprise mature, la mesure de sa réussite est très différente : c’est le profit qui compte avant tout.

Une autre leçon doit nous ouvrir l’esprit : comme en Afghanistan, lorsque les Tamoules bottent le séant de l’armée la plus puissante au monde hors de leur pays, ce qui va certainement également se produire en Ukraine. Les agresseurs sont lourds, et leurs chars sont dépassés, aujourd’hui les drones liés aux réseaux satellitaires d’Elon Musk, peuvent à plusieurs kilomètres du conflit donner la position exacte aux missiles et ainsi faire de leurs frappes des coupes chirurgicales.

Aujourd’hui, les petites peuvent tuer les grosses et cela est un New Deal dans le monde actuel, car il impose de remplacer les vieilles technologies par des nouvelles. Comme exemple pour finir, je vous invite à essayer de voyager avec 150 années de bagages et faire le tour du monde. La jeune entreprise, avec son sac à dos de seulement cinq kilos, passe vite et partout à la fois, vous comprendrez ainsi immédiatement les enjeux de demain. Ah, à propos, la marque Kering se classe première parmi les marques préférées aux États-Unis et en Italie et deuxième en Chine ainsi qu’en France, suivie de Louis Vuitton. Avez-vous compris le message ?

F

Laisser un commentaire