L’HONNÊTETĖ ET LA BONNE FOI

C’était au Danemark dans le métro de Copenhague, là, j’ai remarqué qu’il y avait, parmi de nombreux tourniquets, un accès libre : une sorte de passage gratuit. J’ai donc demandé à la marchande pourquoi ce passage était gratuit. Elle m’expliqua que celui-ci est destiné aux personnes qui, pour quelques raisons que ce soit, n’avaient pas d’argent pour payer leur transport.

Incrédule, je lui pose donc la question suivante : « Et, si la personne avait de l’argent mais ne voulait pas payer ? » La blonde platine écarquilla ses beaux yeux de couleur azur et avec un sourire d’une pureté à la Claudia « Chou-fleur » me répondit : « Mais, pourquoi ferait-il cela ? » J’ai payé mon billet et j’ai franchi le tourniquet payant sans dire mot, suivi d’une foule qui avait tous aussi payé leur ticket. Le passage gratuit resta-là vide pendant les quelques minutes où j’ai regardé ce manège digne des pays nordiques et du Dieu Elpis.

L’honnêteté est l’une des valeurs les plus libératrices qu’un peuple puisse avoir. Une société, qui a réussi à transformer cette valeur en quelque chose de naturel, est sans aucun doute dans une structure de développement supérieur à la nôtre. Mais, c’est de l’éducation avant tout ! Cultivez cette valeur et transmettez-la à vos enfants. Le monde changera quand vous aurez décidé de le changer. Faisons de l’honnêteté et de la bonne foi une habitude.

En rentrant dans la société Aaron qui m’employait, je me rappelle que la comptable est venue me chipoter une glace sur ma note de frais au prix de 20 euros, ainsi qu’un péage à 100 euros pour le pont entre Lille du Jutland et le continent. Celle-ci ne sachant pas que les salaires moyens au Danemark est de 64 000 euros et que les prix sont en conséquence. Je fus vite disculpé de cette accusation, mais quand vous êtes un homme intègre cela vous blesse profondément.

Je venais de retomber dans la France éternelle qui pense que tous les employés sont des escrocs. Quelques semaines plus tard, je découvrais une contravention pour excès de vitesse sur le périphérique à 2 heures du matin, pour me rendre compte que ce fameux comptable prenait ma voiture la nuit car il avait le double de mes clés, et cela pour transporter sa maîtresse. Je ne vous raconte pas le remue-ménage quand j’ai demandé la photo de l’infraction. Souvent ceux qui vous accusent d’escroquerie sont des escrocs eux-mêmes, car moi il ne me viendrait jamais à l’idée de penser que quelqu’un pourrait faire une malversation, mais eux y pensent toujours pour les autres, puisqu’il le ferait pour eux-mêmes. Commencez cette nouvelle année sur cette réflexion.

Anonymode

Laisser un commentaire