LES RÉSEAUX SOCIAUX RENDENT ASOCIAUX

Le peuple ne se confond pas avec la foule et encore moins avec la populace pourrait dire le Seigneur des Arnault, et les 65 millions de followers sur Instagram de Gigi Hadid ont, sans doute, autant de valeur que ceux de n’importe quelle grande maison de luxe, peut-être même davantage si elle parvient à convaincre le plus grand nombre de ces followers d’acheter des produits dont elle aurait réalisé la fabrication.

Les mannequins ont encore du mal à basculer dans la phase Karda-Chiante. Nonobstant Cara Delavigne, qui a reçu des critiques peu élogieuses pour ses performances cinématographiques, doit bien admettre que son rôle et son avenir ne sont pas dans le cinéma et qu’il faudra bien qu’elle trouve autre chose après que les roses de sa vie se soient fanées.

Leur compte Instagram aujourd’hui est le seul baromètre de leur rémunération, reste à déterminer si les Followers sont de vrais acheteurs potentiels ou seulement de faux suiveurs ? Car la plupart suivent leur compte pour la « veuve poignet » exclusivement. La preuve en ait que si vous additionnez le nombre de followers de toutes ces dames, vous pouvez constater que le chiffre d’affaires du luxe est loin de représenter autant d’acheteurs.

Alors devant la mutation de ce marché, leurs managers ou agents jouent maintenant un rôle hybride entre entretien de leur carrière et signature de partenariats avec les marques. Mais, il y a maintenant beaucoup de boulonneuses externes, tellement connes que leur Arte c’est la chaîne Gully, qui viennent chaque jour grignoter la cagnotte pour se faire payer en sac Chanel ou Vuitton pensant que les marques viendront un jour les chercher pour autre chose que quelques verroteries qu’elles revendent immédiatement sur le net.

Elles sont les nouvelles esclaves ambassadrices du luxe, que l’on peut tordre à foison pour quelques pacotilles de supermarket. C’est la nouvelle dynamique médiatique : » Je n’ai pas besoin d’un intermédiaire. » Je parle au Seigneur des Arnault en personne ». C’est une image tellement tordues qu’elle parlent en italique. Ces candides avalent tout sur les marques, c’est certainement mieux qu’un ou qu’une journaliste éduquée ou cultivée.

Anonymode

Laisser un commentaire