KARDASHIAN KKW BODY

Kim Kardashian, toujours avide de scandale, et surtout, depuis que la star des réseaux sociaux a posté sur son compte Instagram des photos de son corps totalement nu et peinturluré de crème blanche pour promouvoir son nouveau parfum KKW BODY, un vent de polémique souffle. Oui, le monde entier est habitué à voir ses courbes sur la toile, mais est-il prêt à avoir le corps de la star sous forme de flacon dans sa salle de bain ? Pas si sûr. Surtout qu’elle est accusée d’avoir voulu copier l’un des best-sellers de la parfumerie, celui de Jean-Paul Gaultier.

La fragrance joue avec des notes de pêche, de jasmin et d’ambre doré. Côté packaging, certains internautes trouvent également que le flacon KKW Body ressemble étrangement au buste féminin du classique flacon de parfum « Shocking » de Schiaparelli.

La demi-mondaine, qui se targue d’être une businesswoman et, qui a réussi à se créer un empire hors du commun sur le dos des couturiers Français, concurrence maintenant en tant que blogueuses les marques françaises qui l’accueillaient en leur sein comme cliente. Devenue égérie des marques européennes, elle se transforme en productrice de produits pour sa propre marque.

Simple plagiat ? peu importe, car en venant s’expliquer dans les colonnes du «Cosmopolitan US», elle vient de se justifier d’une intention préméditée de copieur. Eh bien non ! Son inspiration n’est pas le flacon Gaultier. «J’adore ce flacon qui célèbre le corps de la femme, mais mon inspiration était une statue antique », explique-t-elle, comme si elle avait déjà visité un site antique ou un musée. D’ailleurs, la dernière fois, qu’elle est venue au musée du Louvre, devant les inscriptions portées sur le sarcophage d’une momie :  3865 av. J.-C. Elle nous a dit que cela devait être certainement le numéro de la voiture qui l’avait écrasée.

Anonymode

Laisser un commentaire