GUCCI PAX EVASION

La police nationale italienne spécialisée dans les crimes financiers a visité les bureaux de la maison de couture Gucci à Milan et à Florence pour effectuer un contrôle fiscal. Les procureurs de Milan soupçonne Gucci d’avoir payé des impôts sur les bénéfices générés par les ventes en Italie dans un autre pays qui aurait une structure fiscale plus favorable.

Gucci a publié une déclaration disant que la société « assure sa pleine coopération aux autorités respectives et est confiante quant à l’exactitude et la transparence de ses opérations ».

Marque leader du groupe de luxe français Kering, la marque de mode a terminé le troisième trimestre de l’année en enregistrant une augmentation de 49,4% de ses ventes. Dans la même période, les ventes du groupe Kering ont augmenté de 23,2% à 3,92 milliards d’euros.

Une évasion qui ne serait pas en rapport avec les « panama papers », l’optimisation fiscale pour les groupes de luxe, comme pour les sociétés de nouvelles technologies sont légions, mais légion en Italie cela me semble tout à fait de bon aloi.
Anonymode

Laisser un commentaire